Historique

Catégorie :

Voilà plus de 35 ans que l’Entraide du Faubourg fait partie du paysage du quartier Saint-Jean-Baptiste. En effet, c’est en 1977 que le curé de la paroisse Saint-Jean-Baptiste, monsieur l’abbé Jean-Claude Matte, propose aux membres du Conseil paroissial de pastorale de procéder à une étude sociale et économique du milieu afin d’établir des priorités d’action. La suggestion s’avère nécessaire et utile. On découvre chez les personnes âgées de multiples situations problématiques dont l’insécurité, l’isolement, la maladie, la pauvreté, etc.

Un groupe de bénévoles s’installe donc au local du Groupe du Faubourg situé au 510, rue d’Aiguillon et tente de mettre sur pied un réseau de services pour répondre aux besoins qu’on vient de découvrir. En 1978, le projet de créer une action communautaire bénévole en collaboration avec les organismes gouvernementaux du milieu prend naissance sous le nom « Faubourg-Entraide ». On produit un feuillet publicitaire pour annoncer les services que l’on peut offrir. Le curé fait ensuite connaître cette initiative aux paroissiens et demande la participation de bénévoles. Une vingtaine de personnes se disent alors disponibles pour des activités d’entraide. Les débuts de l’organisme sont modestes. Le matin, la secrétaire reçoit les appels et l’après-midi, elle visite les personnes afin d’identifier leurs besoins et les services à rendre.

L’année suivante, en 1979, l’organisme est incorporé sous le nom « Entraide du Faubourg ». Un Conseil d’administration permet d’en améliorer le fonctionnement car les demandes d’aide se font de plus en plus nombreuses. En 1980, l’Entraide du Faubourg loue un local qui est encore le sien aujourd’hui au 369, rue Saint-Jean.

Bien en vue au centre du quartier Saint-Jean-Baptiste, l’Entraide développe de façon progressive et efficace des services pour répondre aux besoins des aînés :

 

1980 : début du service de la popote roulante qui prépare et livre à domicile des repas chauds.

1985 : création du Café Passe-Temps. Dans le but de favoriser des liens d’amitié, de briser l’isolement, des rencontres animées se déroulent deux fois par semaine autour d’un léger goûter.

1987 : l’Entraide du Faubourg reçoit un des prix Persillier-Lachapelle, remis par le ministère de la Santé et des Services Sociaux à un organisme communautaire méritant.

1989 : embauche d’une technicienne en loisirs afin de faire la promotion de la santé physique et mentale.

1995 à 1998 : mise en place du programme « Bien vieillir dans Saint-Jean-Baptiste ». Par différents moyens, ce projet tentait de rejoindre les aînés les plus isolés.

1998 à 2007 : mise en place du programme « Santé et mise en forme au 3e âge », un programme d’activités physiques se déroulant dans le milieu de vie même des participants et ayant pour but de préserver leur autonomie.

2000 : implantation du projet « Spectra » lors duquel des groupes d’aînés ont été sensibilisés à adopter des comportements plus sécuritaires afin de prévenir l’abus, la négligence et la violence.

2003 : début du service d’accompagnement-transport pour les rendez-vous médicaux, en réponse au virage ambulatoire déjà amorcé dans le système de santé.

2007 : célébration des 30 années d’existence de l’Entraide du Faubourg sous le slogan « 30 ans d’Entraide... et ça continue ! ».

2012 : création du site internet, pour offrir plus de visibilité à l’organisme.

2015 : changement du logo de l’Entraide et début du service « dépanne-âge », qui offre une aide pour des courses de première nécessité (banque, pharmacie, achats particuliers) aux personnes ayant besoin d’être accompagnées dans leurs déplacements, en réponse aux nombreux besoins des aînés.

 

C’est grâce à une cohorte de bénévoles, dont la générosité et la fidélité ne se sont jamais démenties, que l’Entraide du Faubourg, dès les débuts, a pu relever avec succès des défis importants et élaborer des projets stimulants. Soulignons également l’apport financier essentiel qu’apporte le gouvernement du Québec. L’Entraide est bien vivante et pour longtemps encore !